Bolchevisme ou humanisme? L’heure du choix

La situation de la France après la huitième journée de mobilisation des Gilets Jaunes fait penser, même si la situation des smicards est moins dramatique que celle des moujiks des dernières années de l’Empire Russe, à la révolution de 1917 et au triomphe des bolcheviks.
Notre seule certitude est que nous vivons la fin des années glorieuses de la technocratie, qui nous a aidés à reconstruire la France et à tenter de construire l’Europe depuis la seconde guerre mondiale.
Nous sommes sur une ligne de crête dont nous pouvons glisser, soit sur le versant de la dictature des soviets populaires cher aux nostalgiques du communisme Stalinien ou  Maoïste, soit sur le versant de l’humanisme qui a fait l’honneur de la France, qui m’a toujours inspiré comme manager, et dont la pierre angulaire est la confiance.


 



J’espère que la démarche de consultation annoncée par le Président Macron nous aidera à basculer du bon côté en nous mettant en mouvement pour construire un nouveau projet collectif.
J’espère qu’il aura la lucidité d’admettre , au vu de la complexité des choix à effectuer, des aléas de notre environnement, et de l’état de délabrement de notre climat social, que ce processus ne s’achèvera pas en quelques semaines...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire. Bonne journée !