"REFORMEZ! par le dialogue et la confiance" - un livre à déguster...de JP Bailly

Ayant eu l'occasion de procéder lors d'un débat récent à un échange de livres avec Jean-Paul Bailly, je me suis plongé avec délectation dans la lecture de "REFORMEZ! par le dialogue et la confiance", l'ouvrage qu'il a publié en septembre 2016 chez Descartes et Cie pour partager ses convictions sur les conditions d'une réforme réussie, comme celles qu'il a menées à la RATP et à La Poste.




Outre une forte intéressante préface d'Emmanuel Macron, révélatrice des convictions qui sous-tendent l'approche des réformes annoncées par notre nouveau Président, les lecteurs du livre de Jean-Paul Bailly constateront une grande convergence entre les principes que je défends et ceux qu'il a mis en oeuvre, notamment:

- la nécessité de donner du sens en expliquant la raison d'être, l'ambition et les principes de construction et de mise en oeuvre de ses projets

- le rôle décisif de la maîtrise du temps, avec des phases de concertation dans la durée et des phases de réaction rapide, de bons choix de chronologie, et une capacité permanente d'anticipation

- et le rôle essentiel de la confiance dans l'engagement des parties prenantes et dans la conduite du changement

En voici quelques morceaux choisis:

"Il ne s'agit pas, comme on l'entend souvent, de changer tout en restant soi-même, mais de changer pour rester soi-même"
"La Poste, il lui faut des racines et des ailes"
"Plus encore que la prévision, c'est l'anticipation qui est la marque d'une gestion avisée"
"C'est toujours être proactif plutôt que réactif. Dans le dialogue, c'est toujours préempter les sujets difficiles, plutôt que d'attendre la question et de se retrouver en situation de répondre en se justifiant"
"Une lente préparation du terrain et une forte réactivité lorsque les conditions de réussite paraissent remplies"
 "Formuler le sens et la vision est essentiel mais ne suffit pas. C'est l'ambition, c'est à dire le but à atteindre et le chemin pour y parvenir, qui va donner de la dynamique et du mouvement"
"L'important pour un dirigeant n'est pas d'apporter des réponses, mais de poser les bonnes questions"
"La stratégie se décline en projets, et ce sont eux qui portent la dynamique de l'entreprise"
" J'attends de vous (les cadres) que vous soyez des acteurs de la performance et des développeurs de la confiance"
"C'est dans les crises que l'on apprend à connaître les hommes"
"La confiance se mesure au fait que chacun estime que son point de vue a été écouté, qu'on lui a expliqué pourquoi sa positions n'a été que partiellement reconnue, voire pas du tout, qu'il a compris les enjeux de toutes les autres parties prenantes et que la décision finale, même si elle ne lui plaît pas, lui parait faire sens, c'est à dire équilibrée et équitable entre toutes les parties prenantes"



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire. Bonne journée !