Ce que "3-2-1 Leaders !" leur inspire

Paul Hermelin, Président Directeur Général du Groupe Capgemini : Je n'ai pas été étonné quand Philippe Masson m'a fait part de son projet de livre sur le leadership entrepreneurial. Dans ses convictions, dans les histoires qu'il raconte, et dans les témoignages qu’il rapporte, je retrouve bien les deux ingrédients essentiels que je recherche chez un leader :
- Le niveau d'exigence - qui permet au leader de réaliser les projets les plus exigeants, pour les clients les plus exigeants, avec les talents les plus exigeants

-La passion des hommes et des femmes qui permet au leader de positionner chacun, pour que chacun s’épanouisse et puisse donner toute sa mesure ; c'est l'essentiel de mon travail au quotidien.

  Paul Hermelin           Eric Labaye            Bertrand Collomb
Eric Labaye, Président du McKinsey Global Institute : Stimulante vision que celle livrée par Philippe Masson dans cet ouvrage où je vois une riche contribution aux réflexions sur le leadership. Le leadership, voilà sans doute le cœur même des activités, des recherches et des missions que mène McKinsey depuis 90 ans.
S’il est un concept qui retient particulièrement mon attention à la lecture de ce livre, c’est assurément celui du « leadership entrepreneurial ». Il semble qu’une telle vision, trouve de manière croissante sa pleine pertinence comme modèle optimal de leadership dans l’ensemble des organisations.


Bertrand Collomb, membre de l'Institut, Président d'Honneur de Lafarge : Dans son livre « Le manager humaniste », publié en 2004, Philippe Masson avait montré, à partir de ses expériences personnelles, comment une approche humaniste, c’est-à-dire centrée sur l’homme, peut permettre un management à la fois engageant et efficace. Cette affirmation, réitérée avec une nouvelle édition du livre en 2011, reste d’actualité.

Peut-être, dans un monde où le maître mot est le changement, la seule façon de dépasser les contradictions est-elle de reconnaître qu’il n’existe plus de management « de croisière » où l’on pourrait stabiliser les pratiques et reproduire les modèles éprouvés.

L’entrepreneur doit forcément être un leader, mais tout leader doit concevoir son rôle autour d’un projet entrepreneurial : c’est ce que Philippe Masson nous propose, non par des affirmations théoriques, mais à partir de nombreux exemples, pris aussi bien dans les petites entreprises que les grandes, et même dans les administrations.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire. Bonne journée !